Premiers mots, sociabilisation

Il n'existe aucune norme fixe déterminant à quel moment et à quel rythme un enfant apprend à parler. Avant d'arriver à construire des phrases complètes, il parcourt un long chemin jalonné de plusieurs étapes. Les parents peuvent favoriser l'apprentissage de la langue en s'adressant à lui aussi souvent que possible avec des phrases cohérentes ou en lui lisant des histoires.

Les jeunes enfants ne sont pas tous prolixes. À l'instar de l'apprentissage de la marche, l'évolution du langage peut être très différente d'un enfant à un autre. À 18 mois, la plupart des enfants emploient déjà quelques mots faciles ou souvent utilisés par les parents ou bien combinent deux mots pour exprimer leurs désirs. 

Vous pouvez favoriser le processus d'acquisition du langage simplement en répétant souvent des mots et en désignant toujours les objets. Comme la conscience du moi se développe également à ce moment-là, « je » et « le mien » sont maintenant très souvent utilisés. Le plus souvent, une conversation avec votre enfant devient possible à partir de sa troisième année. Il possède déjà un vocabulaire significatif et peut construire des phrases simples. Il parle désormais de façon compréhensible et peut généralement exprimer ses désirs clairement. C'est à cette occasion que vous pouvez vous rendre compte si les capacités auditives et langagières sont bien développées. Il est également capable de retenir les comptines de mieux en mieux.

Comportement social

Votre enfant commence petit à petit à se détacher de vous aux environs de son premier anniversaire. Il veut être indépendant et devient de plus en plus sûr de lui, mais il a encore besoin de se sentir protégé. C'est votre amour qui lui apporte sécurité et soutien. À ce moment-là, il est important de respecter un rythme fixe dans les activités quotidiennes. Les rituels aident à réduire les problèmes lors des repas et du coucher. Les jeunes enfants sont très égocentriques, c'est pourquoi il s'écoule quelque temps avant qu'ils apprennent à partager. Les aînés, en particulier, éprouvent des difficultés à le faire.

Ne vous inquiétez donc pas si votre enfant de 1 ou 2 ans préfère jouer tout seul plutôt qu'en groupe. À cet âge, une forte volonté se met en place et l'effet du mot « non » est souvent testé, volontiers combiné avec des pleurs et toute autre expression d'un accès de rage. Les psychologues appellent cela la phase d'opposition. Les parents ont alors surtout besoin de nerfs d'acier, de beaucoup de patience et d'une rigueur calme, mais ferme. À l'âge de trois ans, beaucoup d’enfants éprouvent l'angoisse de la séparation et recherchent la proximité des parents. Le comportement en groupe s'améliore à partir de la troisième année. Ainsi, les jeux et la communication avec les enfants du même âge se multiplient.

Nos autres conseils « Jeune enfant »

Avis important

L'allaitement maternel est idéal pour votre enfant. L'OMS recommande un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois et de compléter son alimentation par un régime approprié, si possible, jusqu'à ses deux ans révolus. Demandez conseil auprès d’un professionnel de santé, si votre enfant a besoin d’une alimentation d’appoint ou si vous n’allaitez pas.

Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l'allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement maternel. La décision de ne pas allaiter peut être difficile à inverser. En cas d'utilisation d'un lait infantile, il est important pour la santé de votre bébé, de suivre exactement les instructions du fabricant.

En continuant la visite du site, j'accepte que les informations fournies le soient à ma seule demande.

Souhaitez-vous continuer sur le site Aptaclub.ch?

Vous devez accepter les conditions avant de continuer.