Baby mit Eltern beim Essen am Tisch
Alimentation

Conseils relatifs à l’introduction de la nourriture familiale

Baby mit Eltern beim Essen am Tisch

L’introduction de la nourriture familiale constitue le meilleur moment pour cela: Vous pouvez maintenant habituer votre enfant à une alimentation équilibrée et poser ainsi les fondements d’un avenir en bonne santé pour lui. Nous allons vous montrer comment.

Comment apprendre à un enfant en bas âge à manger sain

Ça y est: Votre enfant a ses premières dents et il peut mâcher de la nourriture solide. Il aimerait maintenant prendre sa place à la table familiale et manger avec les autres.

Dès l'âge de 10 mois, la bouillie et la farine de lait devraient donc être progressivement remplacées par du pain, des morceaux de fruits et de légumes, du poisson et de la viande hachés coupés en petits morceaux, etc. Car jusqu'à l'âge de 18 à 24 mois, votre enfant n'a toujours pas peur des contacts et il goûtera tout ce que vous lui mettez dans l’assiette. Ce n'est que par la suite qu'un scepticisme prononcé à l'égard de nouveaux aliments peut se développer. Profitez donc de cette période dans laquelle votre enfant est curieux de découvrir de nouvelles choses. Pas à pas, vous pouvez l’initier à une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits, de légumes et de produits aux céréales complètes.

Conseil de Melanie, maman de deux enfants dans l’équipe service de conseil d’Aptaclub

Donnez à votre enfant 3 portions – de la taille d’une main d’enfant – de légumes et/ou de légumes secs et 2 portions de fruits par jour (250 à 300 grammes au total). Cela lui fournit les nutriments les plus importants.

Avec un peu de patience, une constance affectueuse et les conseils d'experts suivants, vous pouvez dès aujourd'hui jeter les bases d'un développement sain et durable de votre enfant:

1. Soyez un modèle, même en matière d'alimentation

Dès l’âge de huit ou de neuf mois, les enfants regardent généralement avec curiosité comment les adultes se nourrissent et ils tendent leurs mains vers cette nourriture. En tant que parents, vous avez également une fonction de modèle en matière d’alimentation: Ce n'est que si vous mangez vous-même sainement que vous encouragerez votre enfant à inclure les épinards dans son menu personnel. Pourquoi ne pas examiner de plus près vos habitudes alimentaires? Vos repas contiennent-ils réellement assez de vitamines et de minéraux? Vous prenez plus souvent de la salade que de la pizza? Montrez à votre enfant à quel point une alimentation saine peut être belle et savoureuse!

2. Mangez ensemble dans une ambiance harmonieuse

Au moins une fois par jour, un repas principal devrait être pris en commun à table. Pour que votre enfant puisse se concentrer pleinement sur son alimentation, il convient d’éteindre les sources de perturbation telles que la télévision ou le téléphone portable. Les rituels, tels que les chansons de table chantées ensemble ainsi que les dictons de table, créent également une ambiance détendue. Ce repas est idéalement un «temps libre familial» pendant lequel la vie quotidienne, les soucis et toute forme d’agitation sont exclus. Une méta-analyse montre que les enfants qui prennent un plus grand nombre de repas en famille durant la semaine sont plus susceptibles d'avoir des comportements alimentaires recommandés et un poids normal que ceux qui mangent rarement en famille.

3. Établissez un rythme d'alimentation régulier

Les cinq repas quotidiens pris jusqu’ici et constitués de lait et de bouillie deviendront progressivement trois repas principaux le matin, le midi, le soir et deux petits en-cas. Des heures de repas régulières sont importantes pour développer une routine saine pour plus tard. Veuillez ne pas donner de collation à votre enfant entre les repas; les heures sans repas doivent alterner avec les repas pris consciemment. Par contre, votre enfant doit être autorisé à boire de l’eau à tout moment. Ses besoins en liquides passent maintenant à une quantité allant de 750 à 875 millilitres par jour. Ses besoins sont couverts aussi bien par les aliments solides que par l’eau.

4. Proposez constamment de nouvelles choses à votre enfant

L'expérience montre qu’un nouvel aliment doit être proposé jusqu’à 16 fois à un enfant pour qu’il puisse se familiariser avec cet aliment et l’accepter comme quelque chose de savoureux. Malheureusement, nous, les humains, ne sommes pas nés avec un goût prononcé pour les légumes. Contrairement à ce qui se passe pour la nourriture sucrée et salée, le goût pour une nourriture saine doit être développé petit à petit grâce à une répétition constante.

 

Il est donc fort possible que votre enfant n'apprenne à apprécier les légumes frais mal aimés qu’au fil du temps, par exemple en les dissimulant habilement dans des bouchées décorées ou en les présentant dans des combinaisons diverses. Mais n'oubliez pas: Les habitudes alimentaires que votre enfant acquiert maintenant peuvent façonner ses habitudes alimentaires jusqu’à l'âge adulte.

5. Soyez attentifs aux signaux de faim et de satiété

C’est vous qui décidez quelle nourriture sera mise sur la table, et à quel moment et à quelle fréquence elle le sera. Mais vous devez laisser décider votre enfant de la quantité de nourriture qu’il consommera à chaque repas. Faites confiance à sa capacité innée à réguler la faim et la satiété. Exercer trop de pression en matière d'éducation alimentaire ne peut qu'être contre-productif. Au pire, vous renforcerez des aversions prononcées pour certains aliments. Soyez sensible aux signaux de faim et de satiété de votre enfant et donnez-lui du temps. S'il est autorisé à manger à son propre rythme, il apprend à mieux juger quand il est rassasié.

Conseil de Melanie, maman de deux enfants dans l’équipe service de conseil d’Aptaclub

C’est vous qui décidez du plat qui sera sur la table et à quelle fréquence. C’est votre enfant qui décide de la quantité qu’il mangera.

6. Aidez votre enfant à manger de façon autonome

Votre enfant veut mettre lui-même de la nourriture dans son assiette? Laissez-le faire à sa guise, même s’il y en aura à côté de l’assiette. Car, au final, c'est ainsi qu'il apprend et perfectionne les capacités motrices nécessaires pour manger. Celles-ci se développent de manière très différente d’un enfant à l’autre. Un bambin peut déjà manger à la cuillère à 11 mois, un autre ne le fera qu’à l’âge de 2 ans. Il est donc parfaitement normal que votre enfant ait encore tendance à utiliser ses doigts pour manger plutôt que les couverts, ces derniers pouvant même voler à travers la cuisine de temps à autre.

7. Couverts, gobelets, coin repas: Les taches sont autorisées

Concevez le «terrain d'entraînement» de votre enfant de manière à pouvoir rester détendue pendant ses expériences alimentaires débridées: Le coin repas doit être facile à nettoyer et le bavoir doit être suffisamment grand. Vous pouvez éventuellement placer un tapis lavable sous la chaise haute. Une assiette lourde et robuste avec un bord surélevé peut permettre d’éviter qu’elle n’atterrisse sur le sol. Pour apprendre à manger de façon autonome, des fourchettes et des cuillères de petite taille peuvent être utiles. Des couverts d'apprentissage spécifiques ne sont toutefois pas nécessaires.

 

Le plus important: Restez détendue. Vous ne devriez pas accorder trop d’importance aux difficultés d'adaptation lors du passage à l'alimentation familiale, elles sont tout à fait normales. Chaque enfant est différent et se développe à un rythme différent. Cependant, vous devez contacter votre pédiatre si votre enfant refuse de manière générale la nourriture solide, ne montre jamais de signes de faim, ne mange que sous une distraction extrême ou vomit même assez souvent ce qu’il vient de manger. En ce qui concerne le poids de votre petit mangeur, les examens préventifs vous apporteront la tranquillité d'esprit.

Checkliste - Alimentation inadaptée aux enfants en bas âge

  1. Saucisse crue (par ex. salami), fromage au lait cru, viande crue comme le tartare ou le carpaccio, œufs crus ou œufs à la coque ou poisson cru (par ex. sushi).
  2. Plats fortement épicés.
  3. Attention: les aliments durs de petite taille, comme les graines et les noix ou les morceaux de carotte coupés trop petits présentent un risque d'étouffement.
  4. Les germes crus ou les baies congelées décongelées peuvent contenir des germes nocifs. Veuillez bien les chauffer avant de manger.
  5. Concernant les plats préparés, vous devez vous assurer qu'ils ont été spécialement réalisés pour les enfants en bas âge et qu'ils ne contiennent pas de sucres ajoutés inutiles.
  6. Poisson avec des arêtes.
  7. Boissons contenant de la caféine (par ex. café, cola ou boissons énergétiques,...).

Très important: Pour protéger votre enfant contre les infections, tous les plats doivent être bien chauffés ou cuits à cœur avant d'être consommés.

Devenez membre de l'Aptaclub!

Nous sommes là pour vous!

Avez-vous des questions? Jasmin et l'équipe de service conseil d'Aptaclub sont là pour vous aider.