La naissance
      Kaiserschnitt

      La Naissance

      L’accouchement par césarienne: une autre façon de donner la vie

      Kaiserschnitt

      C’est le moment que vous attendez avec impatience pendant les quelque 40 semaines de grossesse: la naissance de votre bébé. Peut-être souhaitez-vous, comme la plupart des femmes de ce pays, accoucher par voie naturelle.1 Malheureusement, ce n’est pas toujours possible. Ainsi, en Suisse, environ 32%2 des enfants naissent aujourd’hui par césarienne. La césarienne est une méthode d’accouchement chirurgicale qui consiste à mettre au monde l’enfant par une incision abdominale.

      Vous avez appris que votre bébé devait naître par césarienne? Une telle nouvelle vous effraie probablement au début, mais il n’est jamais possible de planifier entièrement une naissance. Peut-être que vous aviez imaginé l’expérience de l’accouchement tout autrement. Ou bien la décision n’est pas encore prise et vous devez peser le pour et le contre pour savoir ce qui est le mieux pour vous et votre enfant? Mais il se peut aussi que vous ayez délibérément choisi d’accoucher de cette manière. Dans cet article, nous vous expliquons tout sur le déroulement et les risques d’une césarienne. Vous serez ainsi parfaitement préparée pour le grand moment où votre bébé verra le jour.

      Faits et chiffres

      • En Suisse, environ un bébé sur trois naît par césarienne.3
      • Selon l’OMS, seuls 10 à 15 % des accouchements chirurgicaux sont médicalement nécessaires.4Votre médecin et votre sage-femme vous soutiennent dans votre décision.
      • Ces dernières années, de plus en plus d’enfants sont nés par césarienne dans le monde5 (les pays en tête de liste sont la République dominicaine, le Brésil et l’Égypte, avec des taux de césariennes supérieurs à 55 %).6

      Dans quels cas pratique-t-on une césarienne?

      Les raisons d’une opération par césarienne sont nombreuses. On distingue les indications absolues et les indications relatives.

      Indications absolues (dans ce cas, l’accouchement par voie vaginale est exclu)7:

      • Présentation transversale de l’enfant
      • Disproportion entre la tête du bébé et le bassin de la femme enceinte
      • Placenta praevia (dans ce cas, le placenta se trouve directement devant l’ouverture du col de l’utérus et bloque la sortie du canal de naissance) 
      • Décollement prématuré du placenta
      • Menace de rupture utérine
      • Maladie grave de la mère, par exemple éclampsie ou syndrome HELLP (complications potentiellement mortelles de la pré-éclampsie, une maladie de la grossesse accompagnée d’une hypertension) 
      • Infection bactérienne des membranes ovulaires (chorioamniotite)
      • Manque d’oxygène pour l’enfant à naître
      • Prolapsus du cordon ombilical

      Ces raisons impérieuses peuvent être connues avant l’accouchement, ce qui implique la planification d’une césarienne. Certaines complications ne surviennent qu’au cours de l’accouchement et nécessitent une action rapide sous la forme d’une intervention chirurgicale.

      Indications relatives (un accouchement par voie vaginale est certes possible, mais présente le cas échéant un risque plus élevé)8:

      • Présentation de l’enfant par le siège
      • Naissance multiple
      • Antécédents de césarienne
      • Bruits cardiaques anormaux du bébé
      • Interruption du travail
      • Forte fatigue de la mère

      Dans ces cas-là, il faut peser les risques d’une césarienne et ceux d’un accouchement par voie naturelle.

      Césarienne vs accouchement par voie vaginale

      Vous avez des facteurs de risque et vous devez décider si vous voulez accoucher par voie naturelle ou par césarienne? Il ne fait aucun doute que l’opération a déjà sauvé la vie d’innombrables femmes et enfants. Bien que la césarienne soit aujourd’hui considérée comme une intervention de routine, elle comporte certains risques et peut avoir des conséquences physiques et psychologiques9.Avant de prendre votre décision, vous devez donc bien réfléchir à ce qui est le mieux pour vous et votre bébé. Votre médecin ou votre sage-femme vous soutiendront également dans votre décision.

      Comme toute opération, la césarienne comporte certains risques pour la mère. Il s’agit entre autres de10:

      • Risque d’infection
      • Lésions des tissus
      • Intolérance aux anesthésiques
      • Troubles de la cicatrisation
      • Risque de thrombose

      De plus, une césarienne peut avoir des répercussions négatives sur les grossesses et les accouchements à venir. Parmi les complications possibles (mais rares) figure la rupture utérine. Il existe en outre un risque accru de placenta praevia.11

      Habituellement, le risque lié à l’intervention pour le bébé est considéré comme très faible. Toutefois, très rarement, certaines difficultés peuvent survenir, comme des coupures, des problèmes respiratoires et d’autres difficultés d’adaptation.12

      L’accouchement par voie vaginale est le mode d’accouchement prévu par la nature. Il n’est donc pas étonnant qu’elle présente certains avantages. En voici quelques-uns:

      • L’enfant décide du moment: alors qu’un accouchement spontané commence généralement lorsque le bébé est mûr et prêt, lors d’une césarienne (programmée), l’enfant à naître est extrait de sa cavité utérine familière sans aucune préparation.13 Il n’est donc pas surprenant que le petit ait un peu de mal à s’habituer à son nouvel environnement. Parallèlement, les bébés nés par césarienne ont plus souvent des problèmes d’adaptation et de respiration après la naissance.14
      • La santé intestinale (autrefois appelée flore intestinale) est favorisée: lors d’un accouchement normal, le bébé entre en contact avec les bactéries du canal de naissance et du vagin de la mère. Ces bactéries sont les premières colonisatrices importantes du microbiote intestinal du bébé et sont importantes pour le développement du système immunitaire.15Les bifidobactéries jouent ici un rôle particulièrement important, car elles font partie intégrante d’un microbiote intestinal équilibré et réduisent le nombre de bactéries indésirables.16
      • Effets à long terme sur la santé: une césarienne peut avoir des conséquences sur la santé future de l’enfant. Ainsi, les enfants nés par césarienne présentent un risque plus élevé de développer certaines maladies comme l’asthme ou le diabète, ainsi que des allergies et un surpoids. Les causes exactes de ce phénomène ne sont pas encore connues. On suppose que le manque de contact avec les bactéries bénéfiques du canal de naissance joue également un rôle dans ce cas.17, 18
      • Le démarrage de l’allaitement est plus facile: les raisons à cela sont multiples. D’une part, les hormones sécrétées lors d’un accouchement par voie vaginale préparent parfaitement la mère et l’enfant à l’allaitement. De plus, il se peut que tu sois séparée plus longtemps de ton bébé en raison de traitements médicaux après la césarienne. En outre, les douleurs consécutives à la césarienne rendent le début de l’allaitement difficile.19

      Le savais-vous?

      Les bifidobactéries ont une influence essentielle sur le développement du système immunitaire de votre bébé. Étant donné qu’une grande partie des cellules immunitaires (environ 70-80 %) se trouvent dans l’intestin, elles sont également fortement influencées par les bactéries qui s’y trouvent. Ainsi, les bifidobactéries jouent un rôle important dans la formation d’un système immunitaire sain.20, 21, 22, 23

      Mais ne vous inquiétez pas, il existe heureusement une solution à la plupart des inconvénients liés à la césarienne. Votre nouveau-né n’a peut-être pas été en contact avec les bifidobactéries bénéfiques des sécrétions vaginales, mais il peut aussi recevoir ces substances et d’autres précieuses pour son système immunitaire par le biais du lait maternel24.

      Si l’accouchement naturel n’est pas possible pour vous, il est important de se concentrer sur ce qui est le mieux pour vous et votre bébé. La césarienne est une avancée médicale importante qui peut sauver votre vie et celle de votre enfant en cas de complications. Dans ce cas, les bénéfices l’emportent nettement sur les risques.

      Césarienne programmée

      Si la décision de pratiquer une césarienne est prise avant le début du travail ou la rupture de la poche des eaux, on parle de césarienne primaire.25 La plupart du temps, ce sont des raisons médicales qui sont déterminantes, comme une présentation transversale ou un placenta praevia.

      La césarienne de convenance est un cas particulier de césarienne programmée. Dans ce cas, il n’y a pas d’indication médicale, il s’agit d’une décision personnelle de la femme enceinte. Les inquiétudes pour l’enfant, les craintes de douleurs et de lésions à la naissance, les expériences traumatisantes lors de précédents accouchements, mais aussi le besoin de contrôle et de planification jouent un rôle.26

      Une césarienne programmée a généralement lieu une semaine avant la date prévue.27 Si rien ne s’y oppose sur le plan médical, il est conseillé de laisser au bébé le plus de temps possible dans le ventre. En accord avec votre médecin, vous pouvez peut-être même attendre que l’accouchement se déclenche de lui-même. Le fait de vivre les contractions favorise la sécrétion naturelle d’hormones et facilite l’adaptation de votre enfant après l’accouchement.28

      Césarienne non planifiée

      Une naissance ne peut jamais être entièrement planifiée. Vous avez peut-être imaginé un accouchement naturel, mais d’éventuelles complications, comme une chute du rythme cardiaque du bébé ou une interruption du travail, nécessitent une intervention chirurgicale.

      Vous souhaitez absolument un accouchement naturel? C’est merveilleux! Néanmoins, vous devriez envisager l’option d’une césarienne non planifiéependant votre préparation à l’accouchement, au moins une fois dans votre tête, afin que cette situation ne vous prenne pas complètement au dépourvu en cas d’urgence.

      Que se passe-t-il lors d’une césarienne?

      Quels sont les types d’anesthésie disponibles?

      Avant l’intervention, un(e) anesthésiste vous expliquera les formes et les risques de l’anesthésie. Dans la plupart des cas, la césarienne est réalisée sous anesthésie locale (par rachianesthésie ou péridurale). Son intérêt réside dans le fait que vous êtes pleinement consciente pendant l’opération et que vous pouvez voir votre bébé immédiatement. Vous entendez son cri et vous avez une «expérience de naissance» consciente. Cependant, une anesthésie générale est parfois nécessaire, par exemple en cas de césarienne d’urgence.29

      Déroulement de l’opération

      L’incision est généralement horizontale, à la hauteur des poils pubiens, et mesure entre douze et quinze centimètres de long. Au fur et à mesure, les différentes couches de tissus sont ouvertes. Une fois l’utérus ouvert, le ou la chirurgien(ne) soulève délicatement le bébé et coupe le cordon ombilical.30

      S’il s’agit d’une césarienne sous anesthésie locale, le moment est enfin arrivé: vous pouvez admirer votre petit miracle. Pendant ce temps, le placenta (qui fournit l’oxygène et les nutriments au fœtus pendant la grossesse) est retiré et la plaie abdominale est suturée.

      Alors qu’auparavant, toutes les couches de l’abdomen étaient découpées au scalpel, on utilise aujourd’hui la technique dite de Misgav-Ladach. Dans ce cas, un scalpel est utilisé uniquement pour l’ouverture de la couche supérieure de la peau. Toutes les couches de tissus sous-jacentes sont délicatement séparées avec les doigts. Cela permet non seulement de réduire la durée de l’opération, mais aussi d’accélérer la repousse des tissus et de réduire les douleurs après l’opération.31

      Mon ou ma partenaire peut-il être présent(e)?

      Comme tout accouchement, une césarienne est très éprouvante physiquement et psychologiquement. Heureusement, dans la plupart des cas, une personne de confiance peut vous accompagner dans la salle d’opération. Elle se tient ou s’assoit à ta tête et peut ainsi vous soutenir pendant l’intervention. Ce n’est que dans de rares cas, par exemple en cas de césarienne d’urgence, que l’accès à la salle d’opération est interdit aux proches.32

      L’après-césarienne

      Avec la naissance de votre bébé commence la période de post-partum. Vous serez admise à la maternité où vous pourrez vous reposer et faire tranquillement connaissance avec votre petit bout de chou. Comme l’opération a occasionné une plaie plus importante et que la cicatrice reste très sensible pendant un certain temps, le maître mot est: se ménager. Ainsi, après une césarienne, il vous faudra un peu plus de temps pour retrouver la forme et vous occuper de votre nouveau-né.33 Après l’accouchement, vous resterez probablement entre trois et sept jours à la clinique.34

      Le post-partum: soins postopératoires, soins de la cicatrice et rééducation

      Il est probable que vous ayez du mal à vous mouvoir les premiers jours en raison de la douleur. Les analgésiques peuvent vous soulager un peu. Veillez à vous déplacer lentement et prudemment afin de ne pas perturber la cicatrisation. En principe, il est toutefois important de bouger un peu pour stimuler la circulation et réduire le risque de thrombose.35

      Même après une césarienne, vous avez des lochies. Celles-ci sont généralement un peu moins abondantes qu’après un accouchement naturel, mais peuvent durer un peu plus longtemps. De même, il faut un peu plus de temps pour que l’utérus se reforme après un accouchement par voie basse.36

      Après votre sortie de la maternité, votre sage-femme contrôlera régulièrement la cicatrisation de la plaie. Il faudra environ dix à quatorze jours pour que l’extérieur de la plaie cicatrise. Il est tout à fait normal de ressentir des démangeaisons ou des brûlures. Une fois que les fils se sont dissous ou ont été retirés, vous pouvez masser doucement la cicatrice une à deux fois par jour avec de l’huile d’amande douce. Vous favorisez ainsi la circulation sanguine et permettez aux tissus de s’assouplir.37

      Pendant les suites de couches, votre sage-femme peut être d’un grand soutien et vous donner des conseils utiles pour prendre soin de votre cicatrice. En outre, de nombreuses sage-femmes proposent, en plus de la rééducation du périnée et des cours de remise en forme, des thérapies au laser pour traiter la cicatrice de la césarienne.

      Pas seulement des cicatrices physiques

      Le bébé est là et le monde devrait ressembler à un doux rêve éveillé. Et pourtant, les femmes en particulier doivent souvent faire face à de véritables montagnes russes émotionnelles après une césarienne non planifiée. Ainsi, à la joie d’avoir un enfant se mêle souvent la déception.38 Vous aviez tellement envie d’un accouchement naturel et vous vous sentez maintenant privée de cette expérience de mettre votre bébé au monde par vos propres moyens.

      Vous avez peut-être aussi vécu des expériences pendant l’accouchement que vous devez encore digérer. Vous n’êtes pas la seule! Essayez d’accueillir ces émotions et d’en parler avec des personnes de confiance. Et n’oubliez pas: vous avez donné la vie à un petit être humain et, comme toute grossesse, la naissance est très individuelle. Vous pouvez en être incroyablement fière!

      Allaiter après une césarienne

      Comme décrit ci-dessus, le démarrage de l’allaitement peut être plus difficile après une césarienne. Comment stimuler la production de lait et inciter votre nouveau-né à téter? Laissez votre bébé se reposer autant que possible sur votre poitrine et profitez du contact intime peau à peau lors du bonding. Essayez de mettre votre enfant au sein le plus tôt et le plus souvent possible. Une sage-femme ou une consultante en lactation peut vous aider à adopter une position d’allaitement qui ne fera pas mal à votre cicatrice.39

      Si votre montée de lait tarde à venir ou si vous ne pouvez pas allaiter votre enfant pour une autre raison,adressez-vous à votre sage-femme ou à votre pédiatre. Ils vous conseilleront si une préparation pour nourrissons (contenant par exemple des bifidobactéries) peut être utile à votre enfant.

      Bonding – possible même sans accouchement naturel

      Vous l’avez imaginé si beau: après un accouchement intense, vous recevez votre nouveau-né dans les bras et vous vivez ces premières heures ensemble, pleines de magie. Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours comme prévu et il se peut que vous ne puissiez pas faire de câlins à votre bébé tout de suite après la césarienne. Comment établir malgré tout un lien émotionnel étroit entre les parents et le bébé?

      • Allaitement et méthode kangourou: dès que c’est possible, laissez votre enfant s’allonger sur votre torse nu et proposez-lui souvent le sein. Les hormones sécrétées à cette occasion contribuent à créer un lien indéfectible entre vous.40
      • Bonding avec le ou la partenaire: si vous vous trouvez encore dans la salle d’opération ou si vous dormez encore après l’anesthésie générale, votre partenaire pourra assurer le premier temps de câlins important avec votre bébé.41
      • Rebonding: baignez votre bébé et posez-le nu et humide sur votre poitrine – vous pourrez ainsi revivre les moments magiques de la naissance.42

      Césarienne une fois – césarienne toujours?

      Vous avez déjà subi une césarienne et vous souhaitez avoir un autre enfant? La bonne nouvelle: dans de nombreux cas, un accouchement naturel est possible sans problème après une césarienne préalable. Pour que la cicatrice puisse bien guérir, vous ne devrez toutefois pas retomber enceinte tout de suite.43 Le mieux est de demander conseil à votre gynécologue afin de clarifier les risques éventuels. 

      Vous trouverez ici de l’aide et des informations supplémentaires

      Que ce soit avant ou après l’accouchement, une césarienne est un sujet très émotionnel. Vous avez des soucis dont vous voulez parler? Vous souhaitez de l’aide pour gérer votre projet de naissance? Quelles que soient vos questions, le service de conseil Aptaclub est là pour vous aider. En outre, vous pouvez vous adresser aux services de conseil suivants:

      1. Charité Universitätsmedizin Berlin. Geburtsmethode. Disponible sous: https://geburtsmedizin.charite.de/fuer_schwangere/geburtsraeume/geburtsmethoden/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      2. Bundesamt für Statistik (2020) Reproduktive Gesundheit. Disponible sous: https://www.bfs.admin.ch/bfs/de/home/statistiken/gesundheit/gesundheitszustand/reproduktive.html Zuletzt abgerufen: 09.02.2022.
      3. Bundesamt für Statistik (2020) Reproduktive Gesundheit. Disponible sous: https://www.bfs.admin.ch/bfs/de/home/statistiken/gesundheit/gesundheitszustand/reproduktive.html Zuletzt abgerufen: 09.02.2022.
      4. WHO (2015) Statement on caesarean section rates. Disponible sous: https://www.who.int/reproductivehealth/publications/maternal_perinatal_health/cs-statement/en/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      5. WHO (2015) Dramatische Zunahme von Kaiserschnitten. Disponible sous: https://www.euro.who.int/de/health-topics/Life-stages/sexual-and-reproductive-health/news/news/2015/06/dramatic-increase-in-caesarean-sections Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      6. https://www.statista.com/chart/15787/caesarean-rates-by-country/
      7. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Kaiserschnitt – Gründe für die Operation. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/schwangerschaft/geburt/kaiserschnitt/gruende Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      8. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Kaiserschnitt – Gründe für die Operation. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/schwangerschaft/geburt/kaiserschnitt/gruende Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      9. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      10. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      11. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      12. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      13. Remus J, & Höfer S. Berliner Hebammenverband e.V., Profamilia e.V. (2012) Kaiserschnitt: Ja! Nein! Vielleicht? 2. überarbeitete Auflage.
      14. Lungenärzte im Netz (2008) Nach Kaiserschnitt mehr Atemfunktionsstörungen bei Neugeborenen. Disponible sous: https://www.lungenaerzte-im-netz.de/news-archiv/meldung/article/nach-kaiserschnitt-mehr-atemfunktionsstoerungen-bei-neugeborenen/ Zuletzt abgerufen: 02.03.2022.
      15. Apotheken Umschau (2019) Wie Babys eine gesunde Darmflora entwickel. Disponible sous: https://www.apotheken-umschau.de/familie/kindergesundheit/wie-babys-eine-gesunde-darmflora-entwickeln-793835.html Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      16.  Deutsche Hebammen Zeitschrift (2021) Bifidobakterien und Laktobazillen – Erste Siedler aus der Muttermilch. Disponible sous: https://www.dhz-online.de/de/news/detail/artikel/erste-siedler-aus-der-muttermilch/ Zuletzt abgerufen: 08.02.2022.
      17. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 09.02.2022.
      18. Berufsverband der Frauenärzte e.V. (2018) Risiken und mögliche Folgen. Disponible sous: https://www.frauenaerzte-im-netz.de/schwangerschaft-geburt/kaiserschnitt/risiken-und-moegliche-folgen/ Zuletzt abgerufen: 09.02.2022.
      19. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      20. Furness JB, et al. 1999. Am J Physiol 277: G922–8.
      21. Shamir et al. John Wiley and Son, 2015.
      22. Chua M et al. JPGN, 2017;65:102–6.
      23. Wong CB et al. Nutrients 2019, 11, 1724.
      24. Apotheken Umschau (2019) Wie Babys eine gesunde Darmflora entwickel. Disponible sous: https://www.apotheken-umschau.de/familie/kindergesundheit/wie-babys-eine-gesunde-darmflora-entwickeln-793835.html Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      25. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Kaiserschnitt – Gründe für die Operation. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/schwangerschaft/geburt/kaiserschnitt/gruende Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      26. Apotheken Umschau (2018) Kaiserschnitt auf Wunsch: Pro und Contra. Disponible sous: https://www.apotheken-umschau.de/familie/schwangerschaft/geburt/kaiserschnitt-auf-wunsch-pro-und-contra-791443.html Zuletzt abgerufen:27.01.2022.
      27. Apotheken Umschau (2018) Zehn Fakten zum geplanten Kaiserschnitt. Disponible sous: https://www.apotheken-umschau.de/familie/schwangerschaft/geburt/zehn-fakten-zum-geplanten-kaiserschnitt-794791.html Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      28. Senturk MB, et al. (2016) Does performing cesarean section after onset of labor has positive effect on neonatal respiratory disorders? The Journal of Maternal-Fetal & Neonatal Medicine 29(15): 2456-2459.
      29. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Der Operationsverlauf. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/operationsverlauf/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      30. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Der Operationsverlauf. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/operationsverlauf/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      31. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Der Operationsverlauf. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/operationsverlauf/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      32. Berufsverband der Frauenärzte e.V. (2018) Kaiserschnitt. Disponible sous: https://www.frauenaerzte-im-netz.de/schwangerschaft-geburt/kaiserschnitt/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      33. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2015) Der Operationsverlauf. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/operationsverlauf/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      34. Berufsverband der Frauenärzte e.V. (2018) Der operative Eingriff. Disponible sous: https://www.frauenaerzte-im-netz.de/schwangerschaft-geburt/kaiserschnitt/der-operative-eingriff/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      35. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2016) Kaiserschnitt: Das Frühwochenbett. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/schwangerschaft/nach-der-geburt/das-wochenbett-von-a-bis-z/die-mutter-im-wochenbett/kaiserschnitt-das-fruehwochenbett/ Zuletzt abgerufen: 08.02.2022.
      36. Berufsverband der Frauenärzte e.V. (2018) Der operative Eingriff. Disponible sous: https://www.frauenaerzte-im-netz.de/schwangerschaft-geburt/kaiserschnitt/der-operative-eingriff/ Zuletzt abgerufen: 08.02.2022.
      37. Apotheken Umschau (2018) Kaiserschnitt auf Wunsch: Pro und Contra. Disponible sous: https://www.apotheken-umschau.de/familie/schwangerschaft/geburt/kaiserschnittnarbe-richtig-pflegen-793767.html Zuletzt abgerufen: 08.02.2022.
      38. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      39. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung. Stillen nach Kaiserschnitt. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/schwangerschaft/nach-der-geburt/das-wochenbett-von-a-bis-z/stillen-von-a-bis-z/stillen-nach-kaiserschnitt/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.
      40. Remus J, & Höfer S. Berliner Hebammenverband e.V., Profamilia e.V. (2012) Kaiserschnitt: Ja! Nein! Vielleicht? 2. überarbeitete Auflage.
      41. Lang C (2009) Bonding: Bindung fördern in der Geburtshilfe. Elsevier, Urban & Fischer München, 1. Auflage.
      42. Lang C (2009) Bonding: Bindung fördern in der Geburtshilfe. Elsevier, Urban & Fischer München, 1. Auflage.
      43. Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (2017) Risiken und Auswirkungen des Kaiserschnitts. Disponible sous: https://www.familienplanung.de/risiken-und-auswirkungen/ Zuletzt abgerufen: 27.01.2022.

      Cela pourrait aussi vous intéresser:

      Baby mit Schnuffeltuch

      Inscrivez-vous à notre babyclub!

      Inscrivez-vous maintenant dans l'Aptaclub et recevez

      • informations précieuses sur votre grossesse et votre bébé par e-mail
      • tissu d'allaitement et échantillons de produits GRATUITS
      inscrivez-vous maintenant

      Inscrivez-vous à notre babyclub!

      Inscrivez-vous maintenant dans l'Aptaclub et recevez

      • informations précieuses sur votre grossesse et votre bébé par e-mail
      • tissu d'allaitement et échantillons de produits GRATUITS
      inscrivez-vous maintenant

      Nous sommes là pour vous!

      Avez-vous des questions? Jasmin et l'équipe de service conseil d'Aptaclub sont là pour vous aider.