Bébé
      Prématurés
      Prématurés

      Conseils pour les parents de prématurés

      Prématurés

      À partir de quel moment un bébé est-il un prématuré?

      De plus en plus de bébés ne peuvent tout simplement pas attendre jusqu’à la date de naissance calculée. Vous trouverez ici des informations et tout ce qu’il faut savoir, si vous venez d’être parents d'un prématuré ou si votre bébé naîtra probablement avant le terme.

      On parle de prématurés lorsque les bébés naissent avant la fin de la 37e semaine de grossesse. Au niveau mondial, 10 % des naissances sont actuellement des naissances prématurées – cette tendance étant en hausse – et en Autriche le nombre de prématurés est d’environ 6.000 par an.

      Bonnes perspectives et prévisions pour les bébés prématurés

      Grâce aux nombreux progrès réalisés en néonatologie, la médecine des prématurés, la plupart des prématurés ont aujourd’hui de très bonnes chances de survie. Même une naissance au cours de la 23e semaine de grossesse ne met plus nécessairement la vie du bébé en danger. Naturellement, chaque prématuré a besoin d’une phase de rattrapage de croissance, qui peut durer plus ou moins longtemps selon l’individu et qui dépend du niveau de prématurité du bébé. Les prématurés ont eu trop peu de temps dans le ventre de leur mère pour des étapes de développement importantes et ils doivent donc lutter contre des problèmes d’adaptation pendant les premières semaines de vie. Même la respiration et la digestion constituent de gros défis pour ces petits êtres humains encore immatures. Il ne sont pas non plus en mesure de réguler eux-mêmes leur température corporelle.

      Pour soutenir les prématurés, les soins médicaux intensifs et la médecine douce, comme par exemple la méthode kangourou, vont main dans la main dans les cliniques spécialisées. Grâce aux mesure adéquates, la plupart des prématurés se développent de manière saine, sauf que ça se passe en-dehors du ventre de la mère - et cela constitue dans aucun doute un départ beaucoup plus difficile.

      Prématurés: Des hauts et des bas sur le plan émotionnel

      Les émotions qui submergent la maman ou le papa d’un prématuré, au moment où ils voient leur petit bébé fragile pour la première fois dans une couveuse, sont souvent plus fortes que les arguments rationnels. De plus, chaque situation est très différente selon l’individu. Dans plus d’une grossesse, la naissance prématurée s’est annoncée pendant des jours ou même des semaines, ce qui fait que les futurs parents ont pu se familiariser au moins un peu avec l’idée de bientôt avoir un prématuré. Cependant, souvent une naissance prématurée est également un événement soudain, et les parents se sentent plus que démunis au début. Dans tous les cas, les parents subissent un énorme stress. Les sentiments de bonheur et les peurs alterneront sans cesse au cours des premières semaines de vie du petit prématuré.

      Notre conseil Aptaclub

      Il est important de ne pas douter ou de désespérer – les médecins et l’équipe de la maternité dans les cliniques sont très compétents, et ils vivent cette situation tous les jours. Ils vous aideront, vous et votre prématuré, vous pouvez leur faire confiance. Soyez confiants lors de cette période difficile!

      Parents de prématurés: Un égoïsme sain pourra maintenant vous être utile!

      Chaque enfant a besoin de parents qui vont bien. Un prématuré encore plus. Désormais l’objectif suprême est le suivant: Répartir les forces et faire régulièrement des pauses pour respirer. Fixez les priorités et ne vous surmenez pas – les choses du quotidien peuvent attendre.

      Une naissance étonnamment prématurée. Souvent même une césarienne. Ensuite la séparation rapide d’un être que vous n’aviez pas imaginé tout à fait aussi petit, auquel vous accordez toutefois tout votre amour dès le premier instant. Un peu plus tard, vous revoyez votre bébé – dans un environnement high-tech qui ne pourrait guère être plus différent de l’ambiance de sécurité dans le ventre de la mère. Il est allongé dans un incubateur, comme on appelle la couveuse dans une clinique – entouré d’écrans de contrôle. Les bruits des machines sont malheureusement aussi inévitables que les électrodes qui mesurent la respiration et les battements du cœur du bébé, et une sonde qui le nourrit par le biais de son petit nez ou de sa bouche. Peut-être même qu’il faut en plus poser une perfusion au début. Aussi étrange que tout cela puisse paraître, dans l’état actuel des choses, cet environnement est bon et important pour votre prématuré, et de nombreuses cliniques essayent aujourd’hui de créer un environnement aussi doux que possible.

      Il est tout à fait humain que vous vous préoccupiez de votre bébé et que vous vous sentiez impuissants et dépassés en tant que jeune mère ou père. C’est la raison pour laquelle vous devriez impérativement accepter toutes les aides dont vous avez besoin et qui vous sont maintenant proposées. Vous pourrez alors tous les deux mieux supporter le stress psychologique – et en tant que mère vous pourrez vous remettre au moins un peu des efforts physiques après la naissance.

      10 Conseils pour les parents de prématurés

      Tout le monde dans votre entourage comprendra que vous passez actuellement des journées fatigantes à la clinique en soins intensifs ou à l’unité néonatale. Sous-traitance est donc le mot magique. Beaucoup de gens se feront un plaisir de vous aider et de vous soulager de certaines tâches de la vie quotidienne. La seule chose que vous devez faire c’est de décider ce qui vous fera du bien maintenant – cela inclut également de dire non si une proposition partant d’un bon sentiment ne représentera peut-être qu’une charge supplémentaire.

      1. Service de transport pour les frères et sœurs

      Celui ou celle qui a déjà des enfants plus âgés se trouve dans une situation particulière, car ceux-ci pourraient se sentir un peu délaissés. Toutes les unités néonatales ne permettent pas la visite des frères et sœurs du prématuré. Activez donc des amis, des connaissances ou même les grands-parents pour les accompagner à l’école enfantine ou pour les emmener aux activités de l’après-midi. Le soir, vous ferez alors de gros câlins à vos «grands» enfants.

      2. Taxi familial

      Le suivi d’un prématuré dure des semaines et parfois même des mois. Si vous ne voulez pas encore prendre le volant vous-même, des proches pourront certainement vous emmener à l’hôpital et vous récupérer là-bas, dès que le papa aura repris le travail. Au début aussi, lorsque vous êtes tous les deux beaucoup à la clinique, un tel taxi familial qui vous apportera des choses dont vous avez besoin ou même des choses à grignoter saines peut être une bonne idée.

      3. Aller au restaurant au lieu de faire la cuisine soi-même

      Même si c’est peut être votre vœu le plus cher – vous ne pouvez pas être près de votre bébé 24h/24 en tant que parents d’un prématuré. Que ce soit pendant la journée lorsque votre petit dort ou le soir lorsque vous rentrez à la maison: Profitez de ces pauses pour aller manger ensemble au restaurant. Cela économise vraiment beaucoup de temps et vous pouvez échanger tranquillement sur les événements du jour.

      4. Demander au voisin de faire les courses

      Vous ne serez sans doute pas très souvent à la maison pendant cette phase turbulente de la vie. Vous devriez malgré tout disposer à la maison des stocks de base pour un petit-déjeuner rapide ou un en-cas. Demandez donc à des amis ou à des voisins de vous ramener quelques petites choses lorsqu’ils vont faire les courses. Envoyez juste la liste de courses sur le smartphone.

      5. Aide à domicile

      Il ne restera actuellement pas de temps pour ranger, laver du linge et faire le ménage – et si ça devait être le cas, vous feriez mieux de vous reposer et de profiter de bons moments, au lieu de vous préoccuper du perfectionnement des tâches ménagères. Peut-être que vous réussirez à réduire au minimum vos exigences envers votre environnement domestique, ou alors vous confiez cette partie du quotidien à une aide à domicile.

      Avez-vous besoin d’aide pour les tâches ménagères?

      Il existe différents portails sur internet, sur lesquels vous trouverez – par un simple clic de souris – une assistance fiable pour vos tâches ménagères, et ce dans beaucoup de villes. Certaines caisses maladie prennent même en charge les coûts, si vous êtes en mesure de présenter un certificat médical qui atteste du besoin d’une aide à domicile.

      Notre conseil Aptaclub

      Profitez du temps ainsi gagné! Ainsi, vous pouvez – aussi souvent que les responsables de l’unité de soins le permettent – être auprès de votre bébé et, lorsque celui-ci dort, faire quelque chose de reposant ou d’utile pour vous-mêmes.

      6. Rapporteuse

      Il est probable que de nombreux amis et de nombreuses connaissances vous téléphoneront régulièrement pour avoir de vos nouvelles et pour savoir si votre bébé va bien. Si cela fait trop pour vous, éteignez votre téléphone. Chargez donc une confidente proche d’être l’interlocutrice qui rend compte des progrès actuels de votre prématuré. À défaut, vous ou votre rapporteuse pouvez également créer un groupe WhatsApp et y notifier régulièrement les dernières nouvelles de l’unité néonatale sans avoir de gros efforts à faire.

      7. Kangourouing

      ... ou méthode kangourou. Tel est le nom de la méthode connue maintenant dans le monde entier qui consiste à poser le prématuré 1 à 2 heures chaque jour sur la poitrine de maman ou de papa pour des câlins. Le contact corporel étroit ne favorise pas seulement le lien, il est également rassurant pour les parents et le prématuré et a une incidence positive avérée sur le développement du bébé. Cette pratique ne s’est établie qu’au début des années 90; toutefois, elle est maintenant appliquée dans pratiquement toutes les unité néonatales, même pour les plus petits. Des études récentes ont démontré qu’on peut appliquer la méthode kangourou même aux bébés nés entre la 25e et la 27e semaine de grossesse, et ce seulement deux semaines après leur naissance. Et cela est probablement ce que vous pouvez faire de plus beau pour vous et pour votre bébé avec le temps que vous avez gagné.

      8. Suffisamment de temps

      Le fait aussi de juste rester tranquillement assis à côté de l’incubateur et de faire écouter au prématuré, s’il est déjà réveillé, les voix familières déjà entendues dans le ventre de la mère, peut vous faire oublier une partie de vos soucis et vous fera éprouver la sensation agréable de pouvoir faire quelque chose pour le bien-être de votre petit. Profitez de ces moments et puisez-y de la force.

      9. Sage-femme pour le suivi post-natal

      Dans votre propre intérêt, vous devriez vous rendre aux rendez-vous de suivi post-natal avec votre sage-femme malgré les circonstances particulières. Trop de mamans de prématuré y ont renoncé et le regrettent plus tard, car la sage-femme contrôle d’une part si l’utérus se rétablit correctement et en temps opportun. D’autre part, elle peut juger à partir de son expérience si la plaie de l’épisiotomie ou la plaie de la césarienne cicatrise bien. De plus, la sage-femme vous montre des exercices pour le rétablissement et vous conseille lorsque vous désirez tirer du lait maternel ou même allaiter déjà votre prématuré. Vous trouverez un article spécifique à ce sujet sous la rubrique Alimentation. Votre sage-femme pour le suivi post-natal vous aidera notamment aussi de manière bienveillante à surmonter les baisses de moral qui peuvent se produire pendant cette phase particulière de la vie.

      10. Dialogue et soutien moral

      Des membres de la famille et des amis vont maintenant certainement vous proposer du temps pour vous écouter et se faire un plaisir de vous remonter le moral ou de vous divertir. Dans les grandes cliniques avec des unités néonatales, il existe également les offres les plus variées pour les parents de prématurés. Il s’agit notamment de groupes d’entraide de parents, de cercles de discussion pour parents ou de rendez-vous individuels avec un psychologue ou une psychologue. Des professionnels des secteurs de soins pédiatriques et du conseil nutritionnel sont souvent disponibles pour apporter leur soutien. Grâce au dialogue avec des experts, vous apprendrez rapidement en tant que parents d’un prématuré d’avoir davantage confiance en vous et de vous réjouir sans réserve – ou seulement avec de toutes petites réserves – de vivre la période après la sortie de la clinique.

      Nous sommes là pour vous!

      Avez-vous des questions? Jasmin et l'équipe de service conseil d'Aptaclub sont là pour vous aider.

      Cela pourrait aussi vous intéresser: