Grossesse
      Mère de deux enfants
      Deuxième grossesse

      Les rivalités entre frères et sœurs et leurs causes

      Mère de deux enfants

      Vous vous réjouissez de mettre au monde votre deuxième enfant tout en vous posant la question si l’ainé s’adaptera bien aux changements à venir? Peut être que vous vous demandez aussi ce qui se passera lorsque vous donnerez votre amour et votre attention à deux enfants à l’avenir? De telles inquiétudes sont tout à fait normales. Nous avons compilé pour vous des informations utiles concernant les causes des rivalités entre frères et sœurs, afin que vous puissiez accueillir ce nouveau membre de votre famille en étant bien informés.

      Le double d’attention et d’amour – le deuxième enfant est arrivé

      Avec la naissance du deuxième enfant et parfois même déjà pendant votre deuxième grossesse, beaucoup de choses changent pour votre aîné et cela engendre bien évidemment de la résistance – la façon dont s’exprime cette résistance dépend du tempérament de votre enfant.1 Cependant, même si votre ainé montre une réaction très forte: Parmi les chercheurs, les émotions intenses – aussi bien les émotions positives que les émotions négatives – sont considérées comme tout à fait normales et typiques pour les relations entre frères et sœurs.2

      Les émotions fortes au quotidien sont normales

      Vous remarquerez que les rivalités entre frères et sœurs se manifestent la plupart du temps par des rébellions et des disputes quotidiennes et qu’elles découlent de sujets qui vous paraissent sans importance. Cependant, aussi banal qu’ils puissent paraître, ces sujets, tels que votre attention, votre reconnaissance et votre amour, sont fondamentaux pour l’enfant. Mais il ne s’agit pas que de cela: Les chercheurs partent du principe que, dans leur relation avec leurs parents, les enfants cherchent la confirmation de leur propre spécificité3 et que de nombreux combats proviennent du fait que les enfants défendent leur droit à une personnalité propre.4 En revanche, entre frères et sœurs, il s‘agit souvent de négocier les rapports hiérarchiques et l’ainé imite souvent l’autorité des parents par rapport au deuxième enfant.5

      Aptaclub: toujours là pour vous, que ce soit pour le premier ou pour le deuxième enfant En savoir plus.

      Les causes des rivalités entre frères et sœurs

      Les causes des rivalités entre frères et sœurs varient. Les psychanalystes partent du principe que les enfants aspirent naturellement à l’amour et à l’attention des parents et que l’aîné vit le «traumatisme du détrônement», car il doit désormais partager l’attention des parents et se battre pour le leadership dans la famille.6

      Les chercheurs voient d’autres causes dans la ressemblance des frères et sœurs au niveau de leurs gènes, de leur apparence ainsi que de leurs capacités et de leurs caractéristiques qui donnent souvent lieu à des comparaisons incessantes, ce qui fait que les enfants entrent en compétition entre eux. À cet égard, il ne faut pas non plus sous-estimer le fait qu’entre la première année de vie et la scolarisation, les frères et sœurs passent souvent plus de temps ensemble qu’avec n’importe quelle autre personne, ce qui offre suffisamment d’opportunités pour qu’ils se comparent entre eux et se disputent.7

      Le développement de la relation entre frères et sœurs au cours des deux premières années

      Même s’il est difficile d’évaluer de quelle façon les rivalités entre frères et sœurs s’expriment concrètement, la relation entre frères et sœurs durant les deux premières années évolue souvent selon le modèle à trois phases utilisé en psychologie du développement.8 En tant que mère, ce modèle peut vous aider à vous préparer à des changements à venir, afin de donner à vos enfants un bon départ dans la vie commune et de les aider à développer une bonne relation entre frères et sœurs.

      Durant la première phase, de la naissance jusqu’au huitième mois, tout le monde fait connaissance et les premiers nés sont généralement curieux de voir le deuxième enfant. Des études ont montré que, durant cette phase, les premiers nés ont tendance la plupart du temps à adopter un comportement positif envers leurs frères et sœurs. Néanmoins, cette première phase est aussi une période déstabilisante pour votre premier né qui se défoulera souvent sur ses parents.

      La 2re phase qui dure à peu près jusqu’au 16e mois est sans doute la plus difficile durant ces deux premières années. Cette phase donne souvent lieu aux premier conflits et parfois même à des confrontations physiques, du fait que le petit est désormais mobile, qu’il peut renverser les tours en blocs de construction du plus grand et qu’il peut tout saisir, ce qui peut aller des jouets jusqu’aux cheveux. En même temps, la personnalité de votre petit se manifeste davantage, et de nombreux moments et de nombreuses expériences réjouissant-e-s peuvent se produire entre vos enfants.

      Du 17e au 24e mois de votre deuxième enfant a lieu la troisième phase, durant laquelle la rivalité diminue de nouveau un peu, du fait que le premier né peut faire plus de choses avec le petit frère ou la petite sœur et qu’une dynamique propre indépendante des parents se met lentement en place. Malgré tout, des disputes peuvent encore éclater durant cette période.9

      Devenez membre de l’Aptaclub qui sera votre précieux accompagnateur lors de chaque grossesse et après. Inscrivez-vous dès maintenant.

      Les rivalités entre frères et sœurs sont importantes – et inévitables

      Les disputes peuvent être éprouvantes et bruyantes pour vous en tant que mère. Par ailleurs, vous vous demandez peut être constamment si vous répartissez équitablement votre amour et votre attention entre vos enfants et de quelle façon il serait possible de remédier aux disputes entre frères et sœurs. Pour le développement de vos enfants, ces conflits entre frères et sœurs sont toutefois aussi importants qu’ils sont inévitables. Contrairement à la relation parents/enfant, les frères et sœurs représentent entre eux/elles le premier groupe social de personnes se trouvant sur un pied d’égalité, dans lequel il faut constamment tout négocier et apprendre à gérer la proximité, le refus, le conflit et la réconciliation.10

      Les disputes entre frères et sœurs peuvent par conséquent être considérées comme un terrain d’entraînement social pour la vie future.11 Selon des études, les enfants qui sont en mesure de résoudre des conflits avec leurs frères et sœurs peuvent églement gérer plus facilement des situations de conflit à l’école.12 Vos enfants peuvent donc profiter durant toute leur vie d’une relation saine avec leurs frères et sœurs.

      Ainsi, vous rendez vos enfants plus forts dès le début

      Les chercheurs en fratrie et les psychologues du développement sont unanimes – les frères et les sœurs doivent avoir la possibilité de gérer des conflits entre eux et de trouver des solutions. Et même si la recherche en fratrie constitue encore un domaine relativement récent, une chose est sûre: La relation entre frères et sœurs est au moins aussi marquante que celle entre parents et enfants.13 Évidemment, en tant que mère, vous devez parfois aussi jouer les intermédiaires et fixer des limites. Toutefois, les généalogistes conseillent également de ne pas seulement vous concentrer sur la manière dont vous pouvez renforcer votre relation avec vos enfants, mais également de quelle façon vous pouvez renforcer la relation entre les frères et sœurs. Car les relations entre frères et sœurs sont souvent les plus longues de la vie.14

      1 Boie, K., Juul, J., Ulmen-Fernandes, C. (2016). Was tun gegen Geschwisterrivalität. [online] Süddeutsche Zeitung. Available at: http://www.sueddeutsche.de/leben/erziehungsfragen-was-tun-gegen-geschwisterrivalitaet-1.3284325 [Accessed 25/06/2018].

      2 Baier, T. (2012). Die längste Liebe des Lebens. (La plus longue histoire d’amour de la vie.) [en ligne] Süddeutsche Zeitung. Available at: http://www.sueddeutsche.de/wissen/geschwisterforschung-die-laengste-liebe-des-lebens-1.6717 [Accessed 25/06/2018].

      3 Mainka, I. (1994). Liebe und Haß, ein Leben lang. (Amour et haine, pendant toute la vie.) [en ligne] Die Zeit. Available at: https://www.zeit.de/1994/16/liebe-und-hass-ein-leben-lang [Accessed 25/06/2018].

      4 Sichtermann, B. (2004). Normal ist, wenn die Fetzen fliegen. (La normalité c’est de se battre comme des chiffonniers.) [en ligne]. Die Zeit. Available at: https://www.zeit.de/2004/14/SM-Geschwister/komplettansicht [Accessed 25/06/2018].

      5 Mainka, I. (1994). Liebe und Haß, ein Leben lang. (Amour et haine, pendant toute la vie.) [en ligne] Die Zeit. Available at: https://www.zeit.de/1994/16/liebe-und-hass-ein-leben-lang [Accessed 25/06/2018].

      6 Eberle, U., Gilges, S. (2008). Geschwister: (Frères et sœurs:) Von der Liebe unter Rivalen. (De l’amour entre rivaux.) [en ligne] GEOkompakt. Available at: https://www.geo.de/magazine/geo-kompakt/6774-rtkl-kindheit-geschwister-von-der-liebe-unter-rivalen [Accessed 22/06/2018].

      7 Kasten, H. (2004). Geschwisterbeziehungen – zwischen Nähe und Rivalität. (Relations entre frères et sœurs – entre proximité et rivalité.) [en ligne] Deutsche Liga für das Kind. Available at: http://liga-kind.de/fk-304-kasten/ [Accessed 22/06/2018].

      8 Tinz, S. (2006). Komm, Brüderlein, komm... (Viens petit frère, viens...) [en ligne] Frankfurter Allgemeine. Available at: http://www.faz.net/aktuell/wissen/leben-gene/die-lieben-kleinen-11-komm-bruederlein-komm-1380785.html [Accessed 25/06/2018].

      9 Kasten, H. (2004). Geschwisterbeziehungen – zwischen Nähe und Rivalität. (Relations entre frères et sœurs – entre proximité et rivalité.) [en ligne] Deutsche Liga für das Kind. Available at: http://liga-kind.de/fk-304-kasten/ [Accessed 22/06/2018].

      10 Eberle, U., Gilges, S. (2008). Geschwister: (Frères et sœurs:) Von der Liebe unter Rivalen. (De l’amour entre rivaux.) [en ligne] GEOkompakt. Available at: https://www.geo.de/magazine/geo-kompakt/6774-rtkl-kindheit-geschwister-von-der-liebe-unter-rivalen [Accessed 22/06/2018].

      11 Boie, K., Juul, J., Ulmen-Fernandes, C. (2016). Was tun gegen Geschwisterrivalität (Que faire contre les rivalités entre frères et sœurs) [en ligne] Süddeutsche Zeitung. Available at: http://www.sueddeutsche.de/leben/erziehungsfragen-was-tun-gegen-geschwisterrivalitaet-1.3284325 [Accessed 25/06/2018].

      12 Baier, T. (2012). Die längste Liebe des Lebens. (La plus longue histoire d’amour de la vie.) [en ligne] Süddeutsche Zeitung. Available at: http://www.sueddeutsche.de/wissen/geschwisterforschung-die-laengste-liebe-des-lebens-1.6717 [Accessed 25/06/2018].

      13 Baier, T. (2012). Die längste Liebe des Lebens. (La plus longue histoire d’amour de la vie.) [en ligne] Süddeutsche Zeitung. Available at: http://www.sueddeutsche.de/wissen/geschwisterforschung-die-laengste-liebe-des-lebens-1.6717 [Accessed 25/06/2018].

      14 Tinz, S. (2006). Komm, Brüderlein, komm... (Viens petit frère, viens...) [en ligne] Frankfurter Allgemeine. Available at: http://www.faz.net/aktuell/wissen/leben-gene/die-lieben-kleinen-11-komm-bruederlein-komm-1380785.html [Accessed 25/06/2018].

      Devenez membre de l'Aptaclub!

      Baby mit Schnuffeltuch

      Inscrivez-vous à notre babyclub!

      Inscrivez-vous maintenant dans l'Aptaclub et recevez

      • informations précieuses sur votre grossesse et votre bébé par e-mail
      • Paquet surprise avec petits cadeaux
      • Échantillons de produits GRATUITS
      inscrivez-vous maintenant

      Inscrivez-vous à notre babyclub!

      Inscrivez-vous maintenant dans l'Aptaclub et recevez

      • informations précieuses sur votre grossesse et votre bébé par e-mail
      • Paquet surprise avec petits cadeaux
      •  Échantillons de produits GRATUITS
      inscrivez-vous maintenant

      Nous sommes là pour vous!

      Avez-vous des questions? Jasmin et l'équipe de service conseil d'Aptaclub sont là pour vous aider.

      Cela pourrait aussi vous intéresser: